Janvier/Février 2013 | EXPO MAD 6 | Il était une foi

 

 

 

 

Il était une foi

 

 

Dans la société occidentale qui se laïcise, les traces du sacré restent présentes dans notre quotidien.

 

Les musées et les églises regorgent de chefs-d’œuvre picturaux et sculpturaux, patrimoine ô combien important pour l’histoire de l’art qui nous rappelle que pendant des siècles, l’Eglise a été l’un des principaux commanditaires permettant à de nombreux artistes de s’exprimer.

 

D’autres symboles religieux nous sont familiers tels la croix et le crucifix tombésdans une quasi invisibilité ou banalité. Ces formes perdent de leur sainteté sans pour autant disparaître. Dans tels vide-greniers, des Crucifix pour quelques cents, dans un magazine ou une vitrine, une croix récupérée et accessoirisée par le monde de la mode…

 

Nourris d’images pieuses, d’objets liturgiques, de représentations du divin et de motifs dérivés, les créateurs contemporains ont à leur disposition un répertoire de formes dans lequel ils puisent pour nous parler de l’histoire de l’humanité vu à travers les croyances d’hier et d’aujourd’hui.

 

Aussi, de nombreux artistes et designers s’approprient les codes, objets et rites du divin pour en détourner la forme et le sens, transformer les symboles, déplacer les regards, interroger l’indicible.

 

Il était une foi nous invite à pénétrer dans sa crypte pour y voir la Vierge, éprouver notre foi à la lumière du Christ, cibler le pouvoir de l’irrationnel. S’immiscent aussi des forces plus obscures, des poupées aux yeux rouges, des fourches et des fourchettes, des os, etc. Et dans cet espace souterrain, les représentations du bien et du mal cohabitent religieusement …

 

En prenant comme sujet le sacré, la foi, le divin, les artistes et designers s’emparent et bousculent un thème chargé de mystère et auréolé de spiritualité. A l’image des questions que suscite l’art contemporain sur le réel et toutes ses composantes, il est intéressant d’observer ce que ces œuvres « disent de nous-mêmes, plutôt que ce qu’elles suggèrent de nos dieux » 1

 

 

 

Anne-Virginie DIEZ, Historienne de l’art

Strasbourg, janvier 2013

 


1. Jean de Loisy, l’Arche 2009, Galerie Kamel Mennour

 

 

 

 

 

Sculpture (vitrail) : Cible > Léa LE BRICOMTE + International Paintings Targets - Notre Dame de Paris
Siège : Love me tender > Didier FAUSTINO | Cible > Léa LE BRICOMTE
Janvier/Février 2013 | EXPO MAD 6 | Il était une foi
Sculptures : Enceinte et A(bécédaire) > Rodolphe CINTORINO
Enceinte > Rodolphe CINTORINO
Ambiance ...
Installation (céramiques) : Os - Shiva bleue - Fourchettes - Croix - Bougie Esprit > Philippe JACQ
Os (installation détail) > Philippe JACQ
Shiva bleue (détail) > Philippe JACQ
A(bécédaire) > Rodolphe CINTORINO | Dessin/Encre : sans titre > Louise PRESSAGER
Poupée cruciforme et dessins divers (croix) > Louise PRESSAGER
Point de fuite, pas de perspective > Louise PRESSAGER
Photographies : Auréole et Vigne > Hervé PECHOUX
Auréole > Hervé PECHOUX | Vidéo (voir ci-dessous) > Serge SCHIELIN
Vidéo : Komm doch mit zu mir > Serge SCHIELIN
Luminaire/sculpture : God is science and technologie > Serge SCHIELIN
Sculpture : Training cross > PUPSAM | Photographie : La vierge électrique en rotation moulinant l'espace de nuit pour créer une aurore > Joël HUBAUT

 

 

 

DOSSIER DE PRESSE > Il était une foi
Dossier de presse Expo MAD 6.pdf
Document Adobe Acrobat [2.0 MB]
COMMUNICATION > Il était une foi
EXPO.MAD.6 moye.pdf
Document Adobe Acrobat [323.6 KB]